Lil Nas X – Au delà du genre

Avril 2019. Old Town Road propulse instantanément au rang de superstar un jeune homme de Georgie: Lil Nas X. Le titre, classé 19 semaines consécutives n°1 du Hot 100 Billboard, pulvérise tous les records et suscite les ­curiosités (voire les controverses). Est-ce de la country (sous-entendu: un afro-américain peut-il chanter ce style musical?), est-ce du rap (sous-entendu: c’est qui cet inconnu aux allures de pop-star et au flow mal assuré?). D’aucuns iront même de leurs perfides commentaires: LNX n’est qu’un one-hit wonder. Perdu! Six mois après son second n°1 (Montero Call Me By Your Name), le ­post-ado sort son premier album qui porte son prénom. C’est l’un des plus attendus de l’année 21 et assurément celui qui le couvrira de Grammy Awards le 31 janvier prochain.

Lil Nas X Montero, la star gay US
Lil Nas X


Être une célébrité du Net

Pour l’artiste éphémère, on repassera donc. D’ailleurs, Montero Lamar Hill de son vrai nom revient sur ces ­médisances. Sur One of Me, une chanson pop-rap ­lugubre à mi-parcours de ce premier LP aux 15 titres, on entend encore les voix de ceux qui avaient supposé que Old Town Road serait un one shot: “You’s a meme, you’s a joke / Been a gimmick from the go“, chantonne l’auteur-compositeur, saisissant d’une certaine manière à la fois le mépris de ses détracteurs et les dommages qu’il a infligés. Dans un autre titre Dead Right Now, Lil Nas X panse d’autres plaies, plus anciennes. Celles causées par un père qui n’a eu de cesse de lui répéter que ses chances de réussir étaient “d’une sur un million“.

Réussir, voilà bien l’objectif que s’était fixé, ado, LNX. Dans sa chambre, avec l’ambition floue d’être une ­célébrité d’Internet, il se fait remarquer sur Twitter et ­autres Facebook. Sa manière de s’y dévoiler, d’y vénérer Nicki Minaj, ses vidéos humoristiques séduisent. Fort d’une communauté toujours plus croissante, il se lance, à 19 ans, dans la composition avec un premier titre: titre Shame. S’ensuivent un EP, Old Town Road … et la gloire au bout de cette route.

Lil Nas X la star Gay made in US
Lil Nas X

Expert ès en culture numérique comme bon nombre ­d’acteurs de la musique pop, Lil Nas X possède bien plus que de simples compétences en “stratégique digitale“: il a compris mieux que tout le monde que sa communauté attend aujourd’hui de la sincérité, de l’authenticité dans cette présentation de soi virtuelle. Alors il joue carte sur table et ne s’excuse pas d’être lui-même: ce jeune Noir qui essaie de percer dans la musique country, ce gay qui fait du hip-hop. Il partage ses triomphes et ses doutes et se dévoile intimement. Après son coming out ­hyper-médiatique, il enchaîne avec la célébration de son power bottom puis exhibe pectoraux et bulge. À chaque fois, les like et partage pleuvent. Influenceur un jour, influenceur toujours, Lil Nas X maîtrise l’art du buzz comme jamais: pas un red carpet sans tenue délirante que les filles de Ru Paul ne renieraient, pas un show TV sans une position du Kama-Sutra Gay ou pantalon qui “Oups craque quand la caméra filme le booty“. Si en 2019, on moquait ce one-hit wonder, aujourd’hui on conspue ce minet control-freak, machine de guerre ultra-marketé.

Lil Nas X – Industry Baby

La belle surprise Montero

Mais au-delà du buzz, que vaut musicalement la première œuvre de Lil Nas X? Produit par une équipe de jeunes magiciens des studios dirigée par le duo Take a Daytrip, Montero est sans aucun doute un des albums les plus ­joliment construit de 2021. Avec ses rythmes nets, ses ­textures vives et textes bien sentis (et très ­autobiographiques), Montero passe de la trap à la folk, sans oublier la pop-punk et s’autorise un clin d’œil (appuyé) au génial groupe Outkast dans l’addictif That’s What I Want (qui rappelle leur culte Hey Ya!)
Et puis il faut aussi saluer la maîtrise vocale du jeune homme: qu’il rappe ou qu’il chante seul ou avec des ­collaboratrices comme Doja Cat, Megan Thee Stallion et Miley Cyrus.
C’est d’ailleurs en duo avec cette dernière qu’il clôture cet opus. Dans Am I Dreaming, Lil conte l’histoire d’un homme qui regarde ses réalisations: “Ne m’oublie jamais, ni tout ce que j’ai fait“, chante-t-il, plus tendrement qu’à tout autre moment de l’album. Parti comme c’est parti, il est à fort à parier qu’on ne l’oubliera pas de sitôt.

Lil Nas X – Montero
Povchette Album de Lil Nas X
Lil Nas X – Couverture Album

Motero -Lil Nas X ( Columbia – Sony Miusic)

Article Cédric Chaory