Icône de la cause LGBT, Sarah Hegazi se suicide.

C’est en 2017 que Sarah Hegazi assiste à un concert du groupe Mashrou’Leila au Caire en Egypte . C’est là qu’elle brandit un rainbow flag, symbole de la communauté LGBT.

Un ami prend une photo qui est alors partagée sur les réseaux sociaux. A la suite de cette parution c’est un déluge d’insultes, de menaces de mort, d’éditoriaux enflammés…

Sarah Hegazi est accusée de vouloir pervertir la société égyptienne. Le pouvoir égyptien ne manque pas cette occasion de poursuivre une nouvelle fois la communauté LGBT. L’homosexualité n’est pas officiellement interdite dans le pays, mais celle-ci est signe de débauche pour le pouvoir, et source de tous les maux. Les homosexuel.le.s sont des boucs émissaires faciles, cela rassure les conservateurs et permet de détourner l’attention d’autres sujets.

Sarah Hegazi Icône LGBT
Hommage à Sarah Hegazi

Sarah est arrêtée. Ils sont plusieurs jeunes dans ce cas. Le groupe Mashrou’Leila est considérée dans le monde arabe, comme un porte drapeau des jeunes qui aspirent à un monde de libertés face aux conservatismes. Son chanteur Hamed Sinno est une des rares voix arabes à mettre en avant son homosexualité. Le groupe est aujourd’hui interdit en Egypte

Sarah Hegazi passera trois mois en prison pour son drapeau brandi dans la joie et la fierté. Elle a subi tortures physiques et viols durant son incarcération. Elle est enfin libérée sous caution grâce à la mobilisation de Human Rights watch.

Elle déclarera plus tard « J’avais les yeux bandés, les mains liés et j’étais torturée à l’électricité. Ils ont menacé de s’en prendre à ma mère si j’en parlais (…) la prison m’a tuée »

Depuis 2018, elle habitait le Canada auprès duquel elle avait obtenu l’exil.

Elle souffrait de dépression et du au choc post traumatique.

Ce dimanche 14 juin Sarah Hegazi s’est suicidée. Elle laisse un mot : « J’ai essayé de survivre, mais je n’ai pas réussi, pardonnez-moi ; mon épreuve a été dure et je suis affaiblie, pardonnez-moi. Mon expérience a été cruelle, mais je pardonne. »

Des fleurs et des dessins pour rendre hommage à Sarah Hegazi

Les messages se sont multipliés depuis sur les réseaux sociaux ( y compris ceux d’homophobes). Nous tenions à lui rendre hommage ici.

L’homophobie tue! Et comme l’indique beaucoup des messages :

Sarah, repose en fierté!

REST IN PRIDE.

Sarah Hegazi

Photos et illustration Copyriht : DR